fbpx

Le 6 aout 2020, nous ouvrions la beta du DREAM COACH TIMELEFT pour 10 membres sélectionnés parmi les nombreuses candidatures reçues. Nous avons retenu Anne-Laure et son rêve « courir un 10km sans marcher ».

Le principe du DREAM COACH TIMELEFT est de vous aider à réaliser vos rêves grâce à un système simple en 8 étapes. Nous avons étudié plus de 2500 rêves depuis le début d’année et coaché une centaines de membres. Si le système est simple à expliquer, il reste néanmoins plus compliqué dans la pratique. D’où cette nouvelle fonctionnalité !

POINT 1 : Reconnectez-vous à vos rêves.

La vie « de tous les jours » enterre nos rêves, même les plus grands. Il faut prendre le temps d’aller dans ses souvenirs, de creuser pour les retrouver . Si vous êtes à court d’inspiration, jetez un coup d’œil sur notre page d’accueil !

POINT 2 & 3 : Faites une liste de vos rêves / Commencez par choisir le plus simple à réaliser.

Anne-Laure possède de nombreuses rêves sur sa bucket list. Aujourd’hui, nous avons décidé de nous focaliser sur un rêve en particulier : courir 10km « sans marcher ».

Rêvez grand, commencez petit. Il est important d’avoir de « grands rêves » sur votre bucket list tout comme des « petits rêves ». C’est en commençant par réaliser les « petits rêves » que vous aurez de l’énergie pour aller conquérir les plus grands ! Ce qu’on cherche ici, c’est à vous mettre en mouvement, dans une bonne dynamique.

POINT 4 & 5 : Faites en sorte que chaque rêve soit mesurable / Parlez-en

Premier contact avec Anne-Laure le 14 aout pour s’assurer que l’objectif est mesurable. Si vous ne pouvez pas le mesurer, alors vous ne pourrez pas l’atteindre. On voit souvent des rêves où l’on veut « plus » ou « moins ». Mais comment savoir qu’on est « plus sportif » ? Comment savoir que les actions misent en place portent leurs fruits ?

L’avantage sur les rêves « sportifs », c’est qu’ils sont souvent quantifiables. Voici le premier message d’Anne-Laure :

J’ai déjà couru 5km et habituellement je les fais en 45mn en alternant course et marche. Je fais une sortie par semaine mais à partir de Septembre, je suis disponible pour en faire 3 par semaine. L’objectif est de courir 10km sans m’arrêter…!

POINT 6 : Définir le point A et le point B

Anne-Laure est incapable de courir 5km sans marcher. Pour avancer, imaginons qu’elle peut courir 3km sans marcher. Il s’agit du « point A ». Courir 10km sans marcher est « le point B ». Ce que nous cherchons à réussir ensemble est donc un sacré challenge pour Anne-Laure : tripler la distance !

POINT 7 : Mettre un système en place (et ne pas miser sur sa motivation)

Pourquoi ne doit-on pas miser sur la motivation ? Car statistiquement, c’est une stratégie qui échoue. Il suffit de regarder les salles de sport au 1er janvier puis quelques semaines plus tard. La motivation sert à commencer, c’est le systeme qui sert à terminer.

Premier exercice pour Anne-Laure :

  1. Télécharger Strava et créer un compte
  2. Faire une sortie running de 10km avec l’application pour avoir tes premières data
  3. Sur cette sortie de 10km, j’aimerai que tu cours vraiment moins vite que d’habitude, dès le début de ta course. Commence à courir avec l’app allumée, cela va te donner au bout de quelques mètres ta vitesse moyenne, dès que tu l’as, tu vises +20%. Par exemple si tu es à 8min/km, tu passes à 9,6min/km. Cela va te paraitre très lent, mais ce qu’on cherche, c’est trouver « la vitesse la plus rapide que tu es capable de tenir le plus longtemps » (pour l’instant 10km). 
  4. Me donner le lien de ta course une fois que tu l’as effectué. (ex : https://www.strava.com/activities/3906291289 ) 

Sa première activité strava :

Coucou Maxime, Voici les détails de ma première tentative 10km sans m’arrêter. Très déçue de moi-même mais en même temps, je ne t’ai pas écouté…

Nous expliquons à Anne-Laure qu’elle ne doit pas être décue car il s’agit d’une belle performance ! Elle vient de courir 5km sans marcher, ce qui n’était pas possible il y a encore quelques jours.

Une nouvelle fois, ce qui est important est de se rappeler l’objectif et comment on le mesure. On ne cherche pas ici à faire un 10km le plus vite possible, mais on cherche à courir un 10km « sans marcher », ce qui est fondamentalement différent.

On propose à Anne-Laure de prendre 2 jours off et de continuer sur une vitesse faible pour « ne pas marcher ».

Réponse d’Anne-Laure le 25 aout :

Coucou. Merci !!! 🥇🥇 Ouii je suis trop contente parce que c’est la première fois que je fais autant de km sans m’arrêter (j’ai dû marcher 5mn en tout). Je suis allée vraiiiiiment doucement comme tu m’as dit, plus vite ça aurait été plus difficile..

En revanche, au bout de 2km j’avais déjà un point de côté et tout du long presque c’est hyper désagréable 😱🥵, peut être y a-t-il une technique de respiration que je n’ai pas..?

Anne-Laure atteint son rêve le 3 septembre !

Coucou Maxime, Voici ma dernière course de 10km sans m’arrêter ! Je suis contente j’ai fais quelques progrès et je n’ai pas eu de point de côté !

Pour certains, ce rêve peut sembler ridicule, pour d’autres, ils semblent impossible. Anne-Laure nous montre que tout est possible, quelque soit notre point de départ.

Nous continuons à échanger avec elle au moment où nous écrivons ces lignes. Elle veut maintenant courir un 10km en 60min. On prend les paris qu’elle va y arriver ?

Voir les commentairesFermer

Laisser un commentaire